-

2 Corinthiens 1, 3 "Béni soit le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus Christ, le Père des miséricordes et le Dieu de toute consolation, qui nous console dans toute notre tribulation, afin que, par la consolation que nous-mêmes recevons de Dieu, nous puissions consoler les autres en quelque tribulation que ce soit."

-


L’importance de la retraite spirituelle dans la vie de chaque chrétienLa retraite spirituelle



samedi 5 août 2017, par OUEDRAOGO Tiraogo Rodrigue



La retraite spirituelle : Pourquoi nous devons faire une retraite spirituelle ? Comment faire une bonne retraite ? La vie après la retraite ?
Enseignement donné par la Sœur Cécile COMPAORE, vendredi 04 août 2017 à l’Université de Ouagadougou..


Notre Seigneur nous fait la grâce aujourd’hui de nous instruire sur l’importance de la retraite spirituelle dans la vie de chaque chrétien.


Pour une bonne compréhension de ce thème, notre exhortation portera sur trois grandes parties.


Après une définition bref de la retraite spirituelle, nous développerons pourquoi nous devons faire une retraite spirituelle, ensuite comment faire une bonne retraite et en conclusion la vie après la retraite.


Allez à une retraite spirituelle bien aimé de Dieu, c’est se retirer, quitter son domicile, sa famille, ses amis, son travail et de se rendre dans une maison religieuse afin de penser sérieusement à la grande affaire du salut de son âme. Là les prêtres ou les prédicateurs nous prêchent sur les grandes vérités de la foi et les obligations qui en découlent et ils nous aident à méditer c’est-à-dire à penser aux choses de Dieu pour vivre selon Dieu. La retraite spirituelle chrétienne est un moment qu’un fidèle met à part pour lui et pour Dieu. Il s’isole et s’éloigne des distractions pour se concentrer sur sa relation avec Dieu.


C’est un temps privilégié où l’on se met en retrait de ses activités pour réfléchir, méditer et prier. La retraite peut durer de quelques jours à plusieurs semaines. Elle se vit de plusieurs manières : seul, en famille, en paroisse ou en groupe. Elle peut s’appuyer sur des spiritualités différentes.


La retraite peut être inspirée par Dieu. Dieu peut mettre à cœur de passer du temps avec lui seul à seul. Durant ce temps, un fidèle souhaite avoir toute son attention pour se révéler certaines choses, et aussi pour se restaurer.
Mais la retraite peut être également inspirée par un fidèle. Dans ce cas il s’agirait plutôt de chercher la face de Dieu si il se retrouve dans une situation compliquée où il a besoin d’une direction précise.


Pourquoi faire une retraite spirituelle ?


Ceci est la première partie de notre exhortation.
Bien aimé laissez-moi vous dire qu’on ne part pas à une retraite parce qu’on est malade ou parce qu’on est à la recherche d’une âme sœur, ou encore pour obtenir un travail. Non cela peut être les fruits de notre retraite mais ce ne sont pas ses raisons qui peuvent nous pousser à faire une retraite. Dans ces différents cas nous avons les sessions de prières qui peuvent beaucoup nous aider.


Plusieurs raisons peuvent nous pousser à faire une retraite.


Premièrement : nous devons nous sauvez


Se sauver qu’est-ce que cela veut dire ? Cela veut dire qu’on doit éviter l’enfer et gagner le Ciel. Après cette vie sur terre notre destiné sera soit éternellement bienheureuse avec Dieu ou éternellement malheureuse avec les démons. Se sauver est donc le but principal à atteindre. Cela ne se fera pas sans obstacle, sans effort, sans combat. Le Christ nous a averti dans les évangiles.


En Mathieu 16n,24 « Celui qui veut être mon disciple qu’il se renonce lui-même, qu’il porte sa croix et qu’il me suive » et en Mathieu 11,12 il dit : « Le royaume des cieux subit violence et ce sont les violents qui l’emportent » Et Saint Paul donne le même enseignement en Philippiens 2,12 « travaillez à votre salut avec crainte et tremblement »


Le salut n’est pas présenté dans l’Evangile comme une affaire facile et qui va de soi mais il faut se donner du mal, porter sa croix tous les jours, se relever promptement quand on chute et demeurer fidèle au Christ jusqu’à la mort car seul celui qui persévère jusqu’à la fin sera sauvé. Puisque c’est une affaire sérieuse que de sauver son âme, il s’agit donc pour nous de mettre de notre côté tous les moyens pour y arriver et ainsi éviter le malheur de se perdre. Songeons-y donc bien pendant qu’il est encore temps : Je peux encore avec la grâce de Dieu me sauver mais si je suis négligent dans cette affaire, j’ai de fortes chances de manquer la grâce et de me perdre.


Bien aimé comme deuxième raison qui peut nous pousser à faire une retraite c’est le désir de nous sanctifier.


Il ne s’agit pas uniquement d’éviter la damnation. Se sauver c’est bien, se sanctifier c’est-dire réaliser au maximum les desseins de Dieu sur nous c’est encore mieux.


La retraite spirituelle ravive l’esprit authentiquement chrétien. Elle donne l’envie de la sainteté et surtout elle nous la fait percevoir comme possible, comme accessible chacun d’entre nous malgré notre misère et peut-être notre mauvaise vie passé.


Quand on sort d’une retraite on se dit : « avec la grâce de Dieu je peux devenir un saint et c’est vrai puisque JESUS nous dit « Soyez Saint comme votre PERE céleste est SAINT ».


En plus de ses deux raisons qui sont primordiales nous avons aussi certains motifs qui peuvent nous pousser à faire une retraite. Par exemple :
- Vous avez une décision importante à prendre qui engagera votre avenir : le choix d’un état de vie (mariage ou entrer en religion ou dans les ordres) : faites une retraite.

- Vous devez choisir un travail très avantageux financièrement mais vous ne savez si c’est bien la volonté de Dieu parce que la vie de famille va en souffrir ou vous risquez d’être éloigné des sacrements : faites une retraite.

- Le péché vous enchaine, vous ne savez pas comment en sortir : faites une retraite.

- Ou alors vous venez de vous convertir et vous voudriez mieux connaitre la foi et les richesses de la vie chrétienne : faites une retraite.

- Votre vie chrétienne est superficielle : (peu ou pas de prière, des confessions mal faites, qui vous pousse à la déprime et au découragement : faites une retraite.


Bien aimé ce temps consacré exclusivement à Dieu n’est jamais inutile.
A ceux qui pensent qu’ils ont une vie spirituelle arrivée, laissez-moi vous dire ceci :
Nous vivons la plupart du temps dans l’illusion. Même si nous nous disons des catholiques charismatiques, instruits des choses de Dieu, nous avons du mal à nous conformer à toutes les exigences de l’Evangile et à véritablement combattre nos défauts. Nous pensons que Dieu est content de nous parce que nous ne sommes pas franchement mauvais. Nous nous estimons plutôt pieux et sérieux, pourtant nous sommes pleins de négligences et parfois bien loin de donner satisfaction à la volonté de Dieu.


La retraite spirituelle bien aimé dissipe les illusions et nous fait grandir dans l’humilité qui nous fait dire : « jusqu’ici j’ai si peu fait pour vous Seigneur. Je veux que cela change et je veux commencer sérieusement à me sanctifier. Pardon pour mes péchés passés et mes négligences sans nombre. Aidez-moi à prendre de bonnes résolutions »
Et nous ne pouvons arriver à ce stade qu’après avoir vécu une bonne retraite spirituelle


Comment donc arriver à vivre une bonne retraite spirituelle ?


La chose la plus importante et même indispensable, il faut en être persuadé, c’est de choisir un bon lieu. Un lieu retiré et agréable certes, mais surtout un endroit où l’on trouve des prêtres et des prédicateurs qui ont une doctrine et une spiritualité sûres c’est-à-dire pleinement conformes à la Tradition de l’Eglise.


Ne vous laissez pas séduire par des lieux où on vous pousse à rechercher les consolations sensibles, le sensationnel ou l’expérience mystique déconnecté de la vraie foi : plusieurs en sont sortis déformés,déboussolés. Sans doute dans ces endroits vous entendrez parler de l’Evangile, mais d’un Evangile frelaté qui vous laissera en paix avec vos péchés et vos erreurs et vous mènera partout sauf à la vérité du Christ.


Le moment d’une retraite, est toujours le moment d’une décontraction, d’une décrispation. Autant que possible, essayons de nous rendre à nouveau perméable à l’action de Dieu, à l’image d’Isaïe et des prophètes. Disons que nous sommes pareils à l’argile entre les mains du potier. Dieu nous pétrit sans cesse et il y a des moments où il nous est bon de reprendre conscience que nous sommes entre les mains de Dieu, que ce n’est pas nous d’abord qui façonnons notre vie. Bien sûr, nous contribuons plus ou moins – le meilleur de nous-même ce n’est pas ce que nous voulons, mais ce que Dieu veut à travers nous, ce que Dieu veut faire de nous. Par conséquent pour que Dieu puisse faire son œuvre, il est important de se rendre à nouveau disponible.


Alors, peu importe le passé que nous traînons toujours un peu avec nous. L’important est le moment présent, maintenant. Pendant ces jours que nous allons passer ensemble et je suis convaincu que tout peut toujours recommencer, que rien n’est figé dans nos vies, et que Dieu est toujours là pour reprendre son œuvre. C’est pourquoi, ouvrir nos cœurs à l’Esprit, c’est nous donner la possibilité de renaître, ou donner la possibilité à cet être nouveau qui est en nous depuis le baptême, de grandir un peu plus.


Pendant une retraite, il ne s’agit pas d’acquérir beaucoup mais d’approfondir et de simplifier. Il ne s’agit pas d’accumuler des charismes, ou de venir mesurer son degré d’onction mais d’entrer petitement dans une relation avec Dieu. Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus disait : « Vous croyez avoir encore beaucoup à acquérir, vous vous trompez. Il vous reste beaucoup à perdre ».
Il s’agit de se vider de tout, de tout perdre pour le Christ et laisser notre âme se rendre perméable à l’Amour de Dieu.


Il s’agit bien aimé de vivre une intimité profonde avec Dieu, réalisé à quel point son Amour est immense, insondable et sans pareil « Il ne faut jamais rester au seuil de son âme. Il faut rentrer à l’intérieur, y descendre, y réfléchir, y méditer, y travailler et s’y laisser travailler… face à face avec Dieu. », nous dit Marthe Robin. Le silence est un moyen privilégié pour permettre cette relation intime avec Dieu. Dans le silence, nous nous rendons disponible à l’action de Dieu en nous.


Oui la retraite est un temps de renouveau intérieur comme le dit St Paul en Rm12, 2 « laisser Dieu vous transformer et vous donner une intelligence nouvelle. Vous pourrez alors discerner ce que Dieu veut : ce qui est bien, ce qui est lui agréable et ce qui est parfait ». Nous devons désirer, avoir soif de cette transformation intérieure.


Mon frère, ma sœur, C’est un moment privilégié pour être écouté, réconforté, conseillé. Faire une retraite c’est se laisser éclairer, trouver des repères, une cohérence à sa vie.
Je Vis… Vivre à fond ! Mais la vie...Qu’est-ce que c’est, La vie, à quoi sert-elle ?voilà la vraie question qu’on doit se poser.
Nous ne pouvons pas nous contenter de vivre. Il faut un sens à notre vie, une explication à notre existence.
Mais quoi ? La santé, de l’argent, du travail… bien sûr ! Mais au-delà de tout cela…quoi ? A quoi sert-on ? Produire plus, consommer plus ? Mais…après ? Il y a certainement autre chose de meilleur à découvrir. Tous ceux qui y entre avec le désir de rencontrer Dieu en sorte totalement transformés.


En résumé Tout ce qui compte au cours d’une retraite c’est DIEU et sa PAROLE et Pour bénéficier des bienfaits d’une retraite efficace, notre journée doit être composée :
1. De temps de prière
2. De la méditation de la Parole
3. De temps de silence où on relit et réfléchit à ce que Dieu nous a dit ou montré dans sa Parole
4. De temps de louange et d’adoration
Et surtout respectons les consignes qu’on nous donne.


A quoi voit-on que l’on a fait une bonne retraite ?


On s’en aperçoit principalement à deux choses. D’abord l’intelligence est claire sur la foi : nous connaissons mieux Jésus-Christ, ce qu’il est et ce qu’il a fait pour nous et combien nous sommes redevables à son égard. Une lumière surnaturelle nous montre tout ce qui dans notre vie offense Notre Seigneur et nous éloigne de lui et elle nous pousse détester les péchés. Ensuite la volonté est fortifié pour entreprendre courageusement la marche vers la sainteté : nous voulons prendre les moyens de faire tout le bien que Jésus-Christ réclame de nous et combattre les mauvaises passions qui nous dominent.


Mais néanmoins après la retraite : restons vigilants. La retraite spirituelle est souvent l’occasion de faire une bonne confession générale (de toute la vie ou du moins depuis la dernière retraite). Méfions-nous notre retour dans le monde et préparons-nous à soutenir les rudes assauts de l’ennemi de notre salut. L’évangile (Matt. 12-43) nous avertit que l’esprit impur étant chassé d’une âme cherche à revenir et que la trouvant libre, balayée (les péchés ont été enlevés) et ornée (la grâce est venue) il prend alors sept autres esprits plus mauvais que lui pour prendre à nouveau possession de cette âme : l’état de celui qui se laisse reprendre devient pire qu’avant. Si nous devenons pire après une retraite ce n’est jamais en raison de la retraite spirituelle elle-même mais parce que nous ne mettons pas en application ce que nous avons vu durant ce temps favorable. Alors oui nous devenons pires que si nous ignorons totalement les voies que Dieu nous a montrées. Mais il n’empêche, nous ne devons jamais nous décourager : comptons sur la grâce de Dieu et l’intercession de la Très sainte Vierge pour triompher de tous les obstacles.



Voir en ligne : Téléchargez ce document en pdf : L ’importance d’une retraite spirituelle dans la vie du chrétien



Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document